Quelle solution e-commerce ? (première partie)

État des lieux de la vente en ligne.

La croissance de la vente en ligne ne cesse d’augmenter (de 15% sur l’année 2016). Les clients sont de plus en plus confiants et habitués à ce mode de consommation qui leur permet de comparer et de choisir à toute heure l’objet de leur désir.
On compte aujourd’hui, dans l’hexagone plus de 189 000 sites de vente en ligne avec un panier moyen aux alentours de 75 euros.
Le tourisme, les produits culturels, le textile, les jeux puis l’équipement de la maison arrivent en tête du classement des ventes sur internet. Autre fait amusant, on constate qu’hommes et femmes achètent presque autant sur internet (alors qu’en magasin ce sont majoritairement les femmes). La parité fait donc partie du mode de consommation via internet.

Au niveau du comportement et de l’expérience du consommateur : Le prix et les conditions de vente sont les premiers éléments recherchés. Ensuite 61% des personnes naviguent sur internet pour comparer les prix et 49% se basent sur les avis des consommateurs pour finaliser leur transaction.
A noter que de plus en plus de transactions se font via les téléphones portables (+64% en 2016), c’est donc un paramètre à prendre en compte dès le départ pour proposer un site ergonomique lisible sur les smartphones mais aussi sur les tablettes. On parle alors de responsive web design (technique qui permet de faire des sites qui s’adaptent automatiquement à l’espace disponible sur l’écran).
Toutes ces indications (que vous trouverez sur le site de la FEVAD, la fédération de l’e-commerce et de la vente à distance) sont précieuses et essentielles pour faire la différence et se positionner, car la concurrence est aujourd’hui forte même si la place sur ce marché est infinie.

Vous voulez vous lancer dans la vente en ligne ?

Il faudra tout d’abord vous poser quelques questions quant à la solution la plus adaptée à votre démarche commerciale.

Commencez par étudier la concurrence, en passant tout simplement du temps à cliquer sur leur site, pour appréhender l’ergonomie, lire les CGV (conditions générales de vente et de retour, les frais de port…) que vos concurrents proposent.
Sélectionnez également des sites qui vous plaisent graphiquement, ils pourront servir de point de départ pour votre réflexion et l’étude de votre projet par votre prestataire web.

Que voulez vous vendre ?

Tout un catalogue de produits ou juste quelques articles ? Quels en seront les stocks ? les délais de livraison ? Les produits et les tarifs vont-ils beaucoup changer ou votre offre est-elle fixe ?
Selon les besoins, la solution e-commerce sera très différente, et vous aurez besoin d’un professionnel pour vous conseiller sur le système à mettre en place.

Quelle stratégies de communication envisagez-vous ?

– Quels sont vos objectifs ?
– Les valeurs que vous voulez mettre en avant ?
– A qui s’adressent les produits que vous allez mettre en ligne ?

Quelles ressources (humaines et monétaires) comptez-vous utiliser pour faire fonctionner votre site e-commerce ?

Sachez qu’il faudra prévoir un budget de départ mais aussi un budget de fonctionnement du site.
Une personne au minimum, devra être formée par votre prestataire puis garantir un suivi réel de la gestion des commandes et de la mise en ligne des articles.
Mais il faudra aussi prévoir du temps imparti pour la communication via réseaux sociaux et pour l’envoi de newsletters. Aujourd’hui, 98% des sites de commerce en ligne utilisent les réseaux et envoient des mailings pour leur promotions et leurs offres. Ce poste est donc incontournable : vous pouvez prévoir de le faire en interne, mais certains prestataires comme We love Tech, peuvent aussi vous proposer des prestations clé en main (campagne emailing, rédaction de contenus, stratégie marketing, plan et planning de communication).
Vous choisirez ensemble les outils les plus pertinents suivant votre base clients existantes : concours, offres, réductions, parrainages, etc.  Les possibilités sont nombreuses.
Si vous partez de zéro, prévoyez aussi un budget pour acquérir une base de prospections clients.

Votre prestataire sera là, pour vous aider à établir un vrai cahier des charges et vous proposera la solution et le logiciel les plus adaptés à vos besoins.